Comment prendre du temps pour soi quand on est parent ?

En tant que maman ou papa de jeunes enfants – enfin, d’enfants tout court ! – on a besoin de prendre du temps pour soi. C’est vraiment essentiel. Sauf que, pris dans la réalité quotidienne, on n’a pas le temps. Tout commence par soi, c’est vrai, mais quand on gère une famille, il est difficile de prendre du temps pour soi. Comment réussir à prendre du temps pour soi lorsque le quotidien est si plein ?

L’objectif de cet article c’est que la parentalité ne prenne pas le pas sur votre vie. Que vos enfants ne soient pas à vos dépens. Car, s’oublier pour ses enfants, c’est un bien mauvais cadeau à leur offrir.

Dans cet article, je vous propose 2 clefs et un petit exercice pour reprendre le contrôle ! Ces 2 clefs vont vous permettre de transformer certains moments en temps pour vous.

Prendre du temps versus saisir le moment

Les enfants demandent beaucoup de disponibilité et de temps. On n’a pas le temps physique de prendre du temps sur eux et pour soi. En plus de cela, on n’a pas forcement la disponibilité psychique de prendre du temps pour soi. Alors, lorsqu’on se retrouve avec 10 min devant soi, on risque fort de réinvestir ces 10 min pour les enfants. Je vous propose de ne pas vouloir prendre du temps pour vous mais plutôt de savoir le saisir lorsqu’il se présente.

Qu’est-ce que cela veut dire : prendre un moment pour soi ?

J’aime la définition (de ma sœur !) qui dit : « C’est boire un café en regardant dans le vague ». Dans ce cas, ce temps pour vous s’apparente à de la méditation, de la relaxation, un moment de détente, un espace pour être au présent. C’est la clef n°1. Cela peut aussi être un moment plus actif au niveau intellectuel. Vous pensez à un projet. Mais au lieu de laisser vos pensées vous guider, c’est vous qui prenez le contrôle de leur direction. C’est la clef n°2.

Clef 1 : Transformer le moment présent en moment pour soi

Par exemple, vous vous retrouvez en avance de 5 min devant l’école. Vous pouvez transformer ces 5 minutes-là pour vous. Au lieu de continuer à penser à l’organisation de la maison, au lieu de consulter vos mails, au lieu de faire une énième « to-do-list », prenez ce temps pour vous. C’est la 1ère clef : saisissez-vous de ce moment.

Clef 2 : Contrôler ses pensées

Ce moment peut aussi être plus actif. Au lieu de laisser vos pensées se dérouler dans votre tête, vous en reprenez le contrôle. Vous décidez de diriger vos pensées et de les concentrez sur un projet futur, sur une idée que vous avez en tête. Les pensées créent qui nous sommes.

Cela peut être un projet professionnel, une réalisation créatrice (couture, peinture, dessin, danse), une future balade, etc. Reprendre le contrôle de ses pensées pour penser à ce que l’on choisit est intéressant car lorsqu’on vit avec des enfants, nos pensées nous échappent souvent et sont tournées vers eux. Décider de la direction qu’on leur donne peut redonner la sensation de contrôler sa vie. Cela permet d’arrêter le temps, de choisir plutôt que de subir, puis de retourner dans le « flow » de façon plus légère.

Agir sur ses pensées est un espace de liberté immense qu’il nous reste toujours, et qu’on peut faire autant quand on a 10 secondes devant soi qu’une journée ! Cet exercice de contrôler ses pensées agit comme un catalyseur : le seul fait de faire cet exercice, même sur un court moment déclenchera des effets positifs. C’est un exercice à apprendre, une habitude à prendre, un réflexe à automatiser, qui vous sera utile toute votre vie, au-delà même de votre vie de parent ! C’est exactement le principe de la loi de l’attraction : ne pas penser au manque mais penser à ce qui nous plait pour l’attirer à soi plus vite !

Exercice : lister ce qui vous ressource

Cet exercice permet de lier les clefs n°1 et n°2. Avoir déterminé ce qui vous ressource vous permettra de profiter pleinement des opportunités que vous rencontrerez. Par exemple, lors des prochaines 5 minutes d’attente, vous serez en mesure de les « utiliser » pour lire des passages de ce livre que vous adorez, pour écouter cette chanson qui vous fait tant de bien, etc. Tout se passe comme si La loi de l’attraction vous apporte ce à quoi vous avez pensé et que, grâce à cette liste, vous êtes en capacité de le recevoir ! Il est essentiel de penser à des choses qui vous font vibrer. Il est évidemment aisé de tomber dans la frustration : « Oui, j’aimerais bien prendre un bain car j’adore ça, mais je ne vois pas quand ça sera possible ». Penser de façon « aigrie » souligne à quel point vous n’avez pas assez pris soin de vous. Si vous vous surprenez à ce genre de pensées, répondez-vous avec indulgence et bienveillance : « C’est vrai que ce n’est pas facile, je donne beaucoup et je n’ai pas beaucoup en retour. Comment puis-je m’offrir un meilleur quotidien ? Quelles pensées me permettent de retrouver mon sourire ? ».

Commencez petit

Avec des enfants petits, se dégager une vraie plage de temps demande parfois une telle énergie qu’elle n’en vaut au final pas l’effort. Imaginez : vous vous arrangez pour avoir 2h devant vous mais cela vous demande de valser entre une baby sitter, la voisine ou votre conjoint, de préparer les enfants, leurs affaires, d’anticiper… Vous avez intérêt à profiter de ces 2h, car si elles sont « ratées » que votre copine ne vient finalement pas, que le lieu où vous aviez choisi d’aller est fermé ou que votre conjoint fait la tête pendant le repas, il y a de quoi s’énerver ! La pression devient très – voire trop – forte pour que ce moment soit « bien », ce qui rend la tension explosive et vous empêche d’en profiter.
Commencez par 5 min, par une attention à vous-mêmes, par « un café avec les yeux dans le vague ». Petit à petit, plus vous saurez profiter de chaque instant, plus vous en aurez et plus vous pourrez penser plus grand ! Plus vous vous habituerez à voir ces opportunités dans votre vie, plus vous les créerez. C’est la magie de la loi de l’attraction.

Conclusion

Prendre du temps pour soi lorsqu’on est parent est un véritable challenge mais un cadeau pour toute la famille. Quand vous n’avez pas le temps, prenez le temps de penser. Prenez le contrôle de vos pensées et dirigez-les vers ce qui vous fait du bien.

En entretenant le lien entre les 2 clefs : « Plus j’y pense, plus je suis en capacité de me saisir du moment », vous allez transformer la tendance et passer d’un cercle vicieux : « je donne du temps aux autres, je n’en ai pas pour moi », au cercle vertueux : « je prends du temps pour moi chaque fois qu’une opportunité se présente, et cela bénéficie aussi aux autres.

Je vous laisse prendre le temps de penser pour vous. 😉

confier votre enfant

–>  Le lien vers la VIDÉO : Comment prendre du temps pour soi quand on est parent

Pour avoir une vie plus épanouie, tout commence par vous.

Vous ne savez pas par où commencer ? Apprendre à lâcher prise vous permettra de relativiser. Pour vous y aider j’ai créé Les 5 clefs pour relativiser. C’est en prenant du recul que vous parviendrez à mettre en place des actions positives pour votre vie.

Laisser un commentaire

 

Fermer le menu