Coiffeur rends-moi belle !

Quelles sont vos attentes quand vous allez chez le coiffeur ? Comment vous sentez-vous ? Avez-vous l’espoir qu’il vous sublime ? Est-ce-que vous avez envie qu’il vous change ?

Et après ? Êtes-vous déçu ? Satisfait ? Vous reconnaissez-vous ?

J’ai eu de multiples expériences avec la coiffure et j’ai beaucoup souffert de cette idée de ne pas me reconnaître. À la fin de mes études de psychomotricité, je me suis dis qu’il fallait que je creuse cette idée d’image de soi. Il existe un lien entre la coiffure et l’image de soi, au-delà de la seule question de l’esthétique. De facto, j’ai fait des études de coiffure. 

Je me suis rendue compte qu’émotionnellement le métier de coiffeur était très difficile. Car dans sa journée, le coiffeur fait face à différentes attentes, émotions, humeurs, demandes et formulations qui se confrontent à son point de vue professionnel et humain.

Vos propres solutions :

Souvent, les personnes ont trouvé leurs propres solutions :

1.Avoir un coiffeur que l’on aime et ne pas en changer

2.Aller chez le coiffeur par devoir et se détacher du résultat (« c’est pas grave, les cheveux ça repousse ! »)

3.Éviter au maximum la situation

Quelques stratégies que vous pouvez mettre en place

CONSEIL #1 : se sentir beau/belle avant d’aller chez le coiffeur. Vous l’êtes à la base ! Ce n’est pas votre coiffeur qui va vous rendre beau ou belle. Il peut bien évidement grâce à ses compétences sublimer votre beauté. Mais essayez de ne pas y aller avec cette énergie négative : « je suis moche, il va réveiller ma beauté ». Dans ce cas, il pourra vous faire la plus belle coupe du monde, vous aurez de forte chance d’être déçu.

CONSEIL #2 : Aller chez le coiffeur dans la joie, la légèreté et l’amusement. Plus vous avez confiance dans la personne et le lieu choisi, plus vous aurez vous-même la certitude d’être bien coiffé. Il y a plus de chance de ressortir satisfait.

CONSEIL #3 : Je vous invite à prendre conscience de ce que ce moment signifie pour vous. Cela vous permettra d’agir en fonction. 

Est-ce le moment où vous prenez soin de vous ?

Ou le moment de se faire coiffer parce qu’il le faut ? 

Ou encore est-ce-que vous y allez avec légèreté pour tenter une nouvelle coiffure ?

Cela est important de bien définir cet instant, car vous pourrez choisir en fonction le professionnel qui correspond à vos attentes. Votre état d’esprit va conditionner l’énergie que vous allez transmettre au coiffeur et lui pourra mettre en place ses compétences pour pouvoir y répondre.

Cet article a 2 commentaires

  1. Article hors du commun qui m’a séduit Marthe ! Par contre il m’est difficile de tromper mon coiffeur en changeant pour une fois … Pour tester ailleurs……alors que j’aurais envie de changer d’atmosphère même si je ne connais pas évidemment le résultat de la coupe.
    Actuellement il n’y a aucune atmosphère chez ma coiffeuse sauf qu’elle est très sympathique et commence à bien me connaître.
    C’est prendre un risque pour moi que de changer… Encore une décision à prendre.

    1. Oui, c’est intéressant de voir qu’on a un lien de loyauté presque qui se met en place avec son coiffeur. Plus le risque d’aller voir ailleurs : ça peut faire beaucoup. En même temps, si tu n’as pas besoin de changer, pourquoi changer ?!

Laisser un commentaire

 

Fermer le menu